errance ?

...en fait non,

complet
...si on part du principe que l'errance n'a pas de but précis.

Réaliser ailleurs ce qui n'est plus envisageable dans son pays d'origine : simplement vivre en vivant simplement, ça c'est un but !
Mais quand les espaces se ferment et que l'aboutissement du chemin devient inaccessible, l'émigration se transforme progressivement en errance.
Du monde sur la route dans un contexte de plus en plus hermétique... "c'est complet !"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis est toujours constructif... alors n'hésitez pas